Du point de vue psychologique la périnatalité s’étend de la conception jusqu’à la deuxième année de l’enfant. Alors que du point de vue pédiatrique, elle s’étend de la 28ième semaine d’aménorrhée de la grossesse jusqu’au 8ième jour de l’enfant.

En sophrologie la périnatalité définit la prise en charge du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie des femmes en désir d’enfant, enceintes ou en post-partum (après bébé).

La sophrologie permet donc de :

Vivre sereinement l’Assistance Médicale à la Procréation (PMA) en accompagnant le parcours FIV ou l’insémination

Vivre sereinement la grossesse :

  • Assumer facilement son corps : transformations corporelles et schéma corporel altéré
  • Gérer paisiblement ses émotions : déséquilibre de l’humeur et hyperémotivité due aux bouleversements hormonaux
  • Gérer calmement les troubles physiologiques : Nausées, fatigue, douleurs lombaires, essoufflement, perte d’équilibre…
  • Maintenir durablement la vitalité (1ier et 3ième trimestre)
  • Vivre sereinement l’alitement (éviter accouchement avant la 37 semaine)

Se préparer à la naissance :

  • Vivre sereinement l’accouchement par voie basse                                             
  • Vivre sereinement l’accouchement par césarienne

Vivre un post-partum harmonieux (phase intense d’ajustement) :

  • Bouleversements physiques, psychiques, familiaux
  • Lutter contre le baby blues : troubles émotionnels due au déséquilibre hormonal, fatigue, confiance, saute d’humeur
  • Faciliter la récupération : Assumer son nouveau corps, douleurs cicatricielles, engorgement des seins, vitalité, sexualité…

Gérer sereinement sa parentalité :

  • Investir pleinement la maternité en luttant contre les troubles de l’attachement et en vivant calmement son nouveau statut de mère
  • Assumer pleinement tous ses rôles en trouvant l’équilibre entre être une mère et être une femme puis se préparer à reprendre sa vie professionnelle…

Laisser un commentaire