Le changement de température peut avoir des effets physiques et mentaux sur votre corps et votre santé globale. Voici quelques conseils à garder à l’esprit pour rester en bonne santé cet hiver, grâce à la médecine chinoise.

Selon le calendrier lunaire chinois des saisons, l’hiver commence le 7 Novembre appelé « LI DONG » En occident, l’hiver débute le 21 Décembre.

Le yang se ralentit, se contracte pour devenir Yin. L’eau se cristallise. La lumière décline, la température baisse, les animaux se reposent ou hibernent. Dans les profondeurs de la terre, l’humus se décompose pour faire germer les graines tombées en Automne.

Diététique chinoise

Légumes et céréales : blé, céleri, fenouil, patate douce, persil, poireau, sésame, tournesol, millet jaune, pois, haricots, champignons noirs.

Viandes et poissons : porc, salaison, canard, foie de poulet, mouton, anguilles, crevettes, moules séchées, crabes, huîtres.

Condiments : algues, clou de girofle, fenugrec, soja.

Fruits : châtaignes, noix, raisin, mures, poires. Eviter les fruits exotiques de nature froide : pastèque, melon concombre, ananas, pamplemousse.

Tisanes : Bardane, verveine, thym, rajouter du gingembre.

Boisson au chocolat : rajouter de la cardamone

Pharmacopée : Ren shen : le ginseng et Gui zhi : la canelle

Conseils pour passer un bon hiver

Des bains chauds (non bouillants pour les personnes souffrant de migraines) et salés (sel de mer). Se tenir au chaud juste après le bain, enveloppé dans un peignoir, sous la couette, bras et jambes allongés sans les croiser.

Des bains chauds des coudes, pour stimuler les points d’acupuncture et chasser les premiers refroidissements.

Se couvrir, et particulièrement les zones du Rein (les pieds, les reins, le ventre) et encore protéger la gorge et la base de la tête qui sont le plus souvent exposés aux vents froids.

Manger et boire chaud en évitant les nourritures de nature froide bien sûr, comme les glaces, les fruits d’été ou exotiques, les concombres, courgettes, radis, le blé… Préférer les aliments de nature tiède ou chaude, les aliments de saison et les épices et condiments, tels que gingembre, cannelle et clou de girofle (composent une bonne tisane dès les premiers refroidissements).

Se masser le bas des reins points V 23 Chen Chou assentiment des reins entre Lombaire 1 et Lombaire 2 avec des huiles essentielles.

Se masser le point 1 R, Yongquan, fontaine jaillissante au centre de la plante de pied, le point 3 R Taixi vallon suprême placé entre le sommet de la malléole interne et le tendon d’Achille coté intérieur du pied

Pour les massages, utiliser les huiles essentielles : citron, eucalyptus Radiata, romarin, pin etc.  (Voir le site « les compagnies des sens » pour bien utiliser les huiles essentielles). Attention aux contre-indications (grossesse, enfants à bas âge et allergies). Diluer 20 gouttes de chaque huile essentielle dans une base huile végétale (olive, sésame, noyau d’abricots) flacon de 50 ml.

Son des Reins : (Tch)HOUUUU (comme le bruit du vent ou du souffle qui éteint une bougie)
En inspirant : enroulez vos mains-bras autour de vos genoux en faisant le dos rond et en inspirant.
Expirez le son (Tch)HOUUUU en regardant droit devant vous et en rentrant le ventre.
Faire le mouvement et le son trois fois en étant présent(e) à vos Reins.
Observer la pression qui s’exerce sur les reins.
Ne soyez pas étonné(e) si vous baillez. C’est bon signe : cela indique que vous venez de dissiper de la peur, du stress et de la fatigue, et que vous faites de la place au calme, au silence, à la paix.
Vous pouvez faire ce son n’importe où et autant de fois que vous le voulez quand vous ressentez de la peur, de la panique, de la terreur. Vous pouvez même le faire en silence, intérieurement, en laissant l’air passer sans bruit entre vos dents.

Position de l’arbre en QI GONG

ZHAN = se tenir debout     ZHUANG = pieu, poteau
Généralement nommé : Posture de l’arbre
aussi appelé yang sheng zhuang (posture pour nourrir le principe vital)

Le zhan zhuang (postures debout) est l’entraînement le plus important du YANG SHENG QI GONG et du  YI QUAN.  Les postures sont à la fois le début, le déroulement et la fin des exercices. Leur exactitude est essentielle. Il existe plusieurs postures d’entraînement suivant l’âge, le niveau de pratique et la condition physique.

Le respect des placements articulaires de la posture de base est nécessaire pour obtenir la détente
du corps et la concentration de l’esprit. La création des mouvements en découle.

– Pieds parallèles, largeur des épaules
– flexions des genoux
– Relâchement des hanches
– Relèvement de l’anus
– Rétroversion du bassin
– Relâchement du bas du dos
– Poitrine rentrée
– Dos étiré (détendu)
– Abaissement des épaules
– Coudes vers le bas et écartés
– Relâchement des poignets
– Suspension de la tête
– Reculement du menton

La posture peut durer de 5 minutes à 1 heure. Il faut l’aborder progressivement et augmenter la durée quand on sent une amélioration dans la détente et le bien-être. Généralement les Chinois considèrent qu’une durée de 20 minutes quotidiennes permet une transformation du corps de l’intérieur.

Le Zhan Zhuang Gong est pratiqué dans de nombreuses écoles de QI GONG avec des objectifs différents, ceci dépendra de notre imagination, de notre concentration, de nos pensées créatrices (YI) :

– Méditer avec une respiration calme
– Détendre le corps et l’esprit
– Visualiser des points énergétiques
– Ouvrir à la petite (xiaozhoutian) et la grande circulation (dazhoutian) énergétique
– Réalisation des 6 coordinations (liu he) pour ressentir la globalité du corps (zheng ti)
– Etudier les forces essentielles et les forces multidirectionnelles (hunyuan li)

Dans le Yi Quan,la pratique du zhan zhuang est suivie par le shili (essayer la force) pendant 5 à 15 minutes, puis par la marche. On étudie ensuite les tui shou. L’étude des techniques de combat est abordée après ce long processus.

Le zhan zhuang a des racines très anciennes. La patience et les années de pratique sont un facteur primordial pour la compréhension de la méditation. Le zhan zhuang est à la fois simple et complexe comme tous les arts de haut niveau. Il permet à chacun de trouver les choses essentielles comme la méditation, le bien-être, le calme, la sensation de soi, la vitalité, l’équilibre, le renforcement interne.

Pour connaître les différentes pensées pour obtenir la décontraction lire attentivement le texte de Maître Wang Xiangzhai,  « Zhan zhuang gong »

QI GONG :  Jeu du cerf (Luxi 鹿)

Le cerf est majestueux et dégage une impression de grande force derrière une attitude sereine.  Réputé pour sa vivacité et sa rapidité, il est également un symbole universel de puissance sexuelle virile et de longévité. Il excelle à la course, fait usage de ses ramures pour s’imposer ou délimiter son territoire. Il observe alentour avec vigilance et regarde en arrière vers ses talons. La concentration est sur Wei Lu, le coccyx, et les mouvements éveillent la petite révolution céleste. Le pratiquant s’exercera dans son attitude et ses déplacements à incarner et manifester cette noblesse et cette puissance caractéristiques de l’animal. Les mouvements étirent les muscles et fortifient les os, les reins et le cerveau.  Ces exercices chassent les douleurs articulaires du bassin et des jambes.

L’hiver en médecine chinoise est associé à l’organe REIN couplé à la VESSIE.

L’élément est l’eau selon le cycle des 5 éléments.

Le rein est associé au sentiment de peur.

Le facteur climatique est le froid.

La saveur est salée.

L’odeur putride, eau croupie (si pathologies).

Le rein contrôle les oreilles.

La fonction du Rein régit les os, les dents et la densité osseuse et les cheveux.

Le Rein contribue à une bonne immunité.

La couleur est le NOIR. (Noire grisâtre sous les yeux ou bleuâtre signent une déficience énergétique des reins).

Le rein gouverne les orifices externes et les organes génitaux externes.

Le rein contribue à l’harmonisation des fonctions sexuelles et réchauffe l’essence de l’utérus (Jing des reins).

Le rein contribue à la reproduction de l’humain et la gestation du futur bébé.

Le rein génère les urines. Il régit l’expulsion des urines et des selles.

Il contrôle la salive (bave).

Le Jing des reins influence les échanges entre le cerveau et la moelle : donne une meilleure mémoire, de la volonté(Zhi), de la concentration et des bonnes pensées.

La vertu du Rein est la sagesse.

La planète correspondante au Rein est Mercure.

Le bruit est la plainte, le gémissement, le grognement. Le son est grave, profond un peu rauque et éraillé.

L’instrument de musique et le son : son de la peau de tambour

Le chiffre est le 6.

Le pouls devient Tch’en enfoncé, consistance d’une petite pierre dure au fond de la rivière : petit, dur et profond.

En Qi Gong, l’animal est le singe.

Le son thérapeutique FU : soufflez sur une bougie. Le note YU.

Travailler sur l’aisance, la fluidité, sur l’enroulement de la colonne, sur la torsion de la colonne pour stimuler les Reins.

Voir cet exercice sur Youtube.

Pour conclure, je vous conseille vivement de regarder sur Youtube la vidéo appelée : QI GONG pour l’hiver avec KE WEN – le Temps du Corps.

Laisser un commentaire