De plus en plus confrontées à la nécessité de se transformer, de s’adapter, les entreprises se tournent vers le coaching pour accompagner le changement dans leurs organisations. Innover, performer, apporter des réponses créatives aux besoins des clients : voilà quelques-uns des enjeux autour desquels les entreprises doivent rassembler leurs équipes. Développer son potentiel professionnel et personnel, gagner en autonomie et en créativité… sont quelques-uns des bénéfices du coaching qui reviennent aux salariés coachés. Une relation gagnant-gagnant entre l’entreprise et ses salariés, entre bonne santé de l’entreprise et qualité de vie au travail.

Interview avec  Roseline Steinmann, coach professionnel, intervenante à Khépri Santé

Comment le coaching a-t-il intégré les entreprises ?

Le coaching professionnel trouve son origine dans une tradition ancienne d’éveil de la conscience et d’éducation philosophique et politique, héritée de Socrate (Athènes 470-406 av JC). Dans la tradition philosophique, Socrate marque une époque résolument nouvelle : sa méthode d’interrogation conduit ses disciples à se tourner d’abord vers eux-mêmes, à apprendre à se connaître : leur esprit ainsi préparé, ils vont découvrir en eux-mêmes vérité et science. C’est le principe de la maïeutique.

Coaching : ce mot a voyagé. Retour aux sources
Un peu d’étymologie pour mieux comprendre le sens et la valeur du coaching dans l’entreprise. Le mot coaching vient du français « coche », voiture, qui vient lui-même du hongrois « kocsi » signifiant :  voiture transportant des voyageurs. Les voyageurs choisissent leur destination, le cocher les y accompagne. Au milieu du XIXe siècle, l’argot universitaire anglais emploie le mot « coach » pour désigner le répétiteur qui aide l’étudiant en vue d’une épreuve.
Puis de l’enseignement au sport, le mot coach désigne aussi l’entraîneur sportif et revient alors sous cette forme vers 1930 dans le vocabulaire des français.
Ce retour aux sources rappelle l’ancrage du coaching dans la tradition de l’accompagnement des personnes au développement de leur potentiel : en accompagnant les personnes à être plus autonomes, à s’émanciper de croyances et d’idées préconçues qui limitent leur créativité, le coaching favorise plus de marge de manœuvre et de compétences ; il prend ainsi tout son sens dans les entreprises et les organisations : l’entreprise qui intègre le coaching dans ses pratiques managériales mise sur l’humain.

En voici une définition proposée par la Société Française de Coaching :
Le coaching professionnel est l’accompagnement de personnes ou d’équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels.

Le coaching entre dans les entreprises en France au début des années 90
Il est alors une pratique confidentielle bénéficiant aux cadres dirigeants.
Sous l’impulsion de quelques coachs renommés, les premières écoles de formation au métier s’ouvrent, puis se multiplient progressivement, offrant diverses approches et niveaux d’exigence.
En France, la profession commence alors à s’organiser avec notamment la première fédération professionnelle qui se créée en 1996 : la Société Française de Coaching (SF Coach). Vers la fin des années 90, la profession atteint un niveau élevé de professionnalisation.  Les fédérations professionnelles : ICF, EMCC, puis SF Coach, acteurs majeurs de la profession du coaching, sollicitent les instances de l’Union Européenne à Bruxelles afin que le coaching et le mentorat soient inscrits dans la liste des professions autorégulées par les autorités européennes.

En 2011, « La Charte Professionnelle pour le Coaching et le Mentorat » est formalisée et déposée auprès de l’UE : formation, référentiel de compétences, supervision, déontologie. Cette Charte Professionnelle définit également les bonnes pratiques que doivent adopter les organisations professionnelles, notamment en matière de recours en cas de non-respect de la Charte Professionnelle et/ou des règles déontologiques.

Actuellement, le coaching d’entreprise connaît une progression dynamique, même si celle-ci est inégale selon les secteurs et les cultures d’entreprises : certaines organisations n’ont pas encore franchi le pas, ou ne communiquent pas sur ce sujet.
De très nombreuses grandes entreprises : parapubliques, publiques et privées, font appel à des coachs professionnels pour accompagner le développement de leurs dirigeants, managers, cadres de tous les niveaux, collaborateurs. Le coaching en entreprise est désormais une pratique courante de développement des compétences et des potentiels, au même titre que la formation professionnelle. Coaching individuel, coaching d’équipe, coaching d’organisation : le coaching professionnel est un levier d’action puissant pour intervenir à tous les niveaux de l’organisation.

Les secteurs ayant le plus recours au coaching sont les services/télécom, la banque-assurance, l’industrie. Les entrepreneurs, les patrons de PME-PMI, les professions libérales, les créateurs d’entreprises ont également recours au coaching plus naturellement et plus fréquemment.

Bien choisir son coach : un facteur-clé de la réussite du coaching
Les responsables des ressources humaines sélectionnent des intervenants externes correspondant aux situations et aux contextes dans lesquels se trouve l’organisation : c’est le référencement du/des coachs.
L’entreprise propose ainsi le plus souvent au moins 2 coachs au futur coaché : celui-ci doit avoir le choix, car la qualité de la rencontre et de la relation sont des critères déterminants pour la réussite du coaching.
De la réputation à l’appel d’offres en passant par le bouche-à-oreille, le choix du coach peut ainsi se faire par plusieurs canaux. Les annuaires des trois fédérations professionnelles actives en France – citées plus haut – constituent un vivier de professionnels qui répondent aux critères de professionnalisme sur lesquels s’accordent les fédérations.

Certaines entreprises ont choisi d’intégrer des coachs à l’organisation
C’est le cas d’entreprises de plus en plus nombreuses et diversifiées. Des coachs internes travaillent au sein de la fonction publique hospitalière, chez EDF, Orange, Carglass, La Poste, à l’Association Monsieur Vincent, et dans de nombreuses autres grandes organisations. Ce choix requiert d’établir une politique du coaching interne dans laquelle seront définis cadre et orientations. Dans cette configuration, les coachs externes interviennent aussi, dans des circonstances particulières, par exemple : plusieurs coachés dans la même ligne hiérarchique, coaching d’un membre du codir, etc.

Quelques données-clé à aujourd’hui sur l’étendue du coaching professionnel en France :
La profession n’est malheureusement pas encore référencée par les nomenclatures qui permettent de produire des statistiques fiables : codes ROME pour Pôle Emploi et codes CSP de l’INSEE. Difficile donc d’avoir des chiffres précis sur la progression de ce marché pourtant dynamique.
Selon le Baromètre 2010 sur la pratique du coaching en France, mené par Dauphine Junior Conseil au printemps 2010, à la demande de la SF Coach : en 2010, le marché du coaching professionnel en France est estimé à environ 105 millions d’euros pour 1500 professionnels, dont moins de la moitié étaient accrédités par une fédération professionnelle référente. Une étude plus récente de l’APCE (Agence pour la Création d’Entreprise) situe le nombre de coachs entre 2000 et 4000, exerçant à 75% en profession libérale ou en SARL.
Le monde du coaching d’entreprise atteint un premier palier de maturité : la majorité de la population active a entendu parler de ce métier. Par souci de clarté et de professionnalisme, les coachs professionnels passent par un cursus diplômé ou certifié et se font accréditer par les fédérations (SF Coach, ICF, EMCC…) autour d’une éthique d’intervention professionnelle.
Avec une place singulière pour le marché du coaching de dirigeants, plus mature que celui du coaching des employés et des particuliers (coaching personnel, life coaching) plus émergeant. Dans les entreprises et les organisations d’aujourd’hui, il existe un besoin important et reconnu d’accompagnement en gestion personnelle du changement, et en qualité de vie au travail.

Quelles sont les raisons pour lesquelles les entreprises sollicitent un coach ?

En fonction des enjeux et des objectifs, les entreprises sollicitent un ou des coachs qui peuvent agir à des niveaux différents de l’organisation :

Le coaching individuel, pour répondre à une situation problématique individuelle
En séances de travail en face-à-face, coaché et coach.

Quelques exemples d’objectifs :

  • Réussir sa prise de fonctions
  • Investir sa posture de dirigeant
  • Mobiliser et développer ses compétences managériales, déléguer, communiquer
  • Reconfigurer ses relations et ses interactions : avec la hiérarchie, l’équipe, les collègues
  • Mieux se connaître pour mieux communiquer et interagir
  • Organiser ses délégations en tant que patron d’équipe ou d’organisation
  • Reprendre confiance en soi dans certains contextes professionnels
  • S’exprimer, prendre position, avec assertivité

Le coaching collectif d’équipe, pour répondre à une problématique concernant l’équipe
Une équipe dans son ensemble fait l’objet d’un coaching, avec des modalités de travail spécifiques et préparées en amont en fonction des résultats recherchés. Le manager de l’équipe peut être accompagné en parallèle individuellement, avec des temps de rencontre collectifs pour assurer une progression cohérente de l’ensemble de l’équipe.
Le coach est utile à l’équipe pour faciliter certaines échéances stratégiques, ou pour résoudre des difficultés qui lui sont spécifiques. Par exemple :

  • Création de l’équipe, ou reconfiguration de l’équipe
  • Gestion et sortie de conflit
  • Définition de la vision à terme : court terme, 3 ans ou 5 ans… et mobilisation sur ces enjeux
  • Accompagnement de temps à risques pour la cohésion de l’équipe : par exemple : restructuration de l’organisation (fusion, intégration de nouveaux membres dans l’équipe, changement de direction), ou encore s’organiser pour faire face à des enjeux ou à des échéances majeures pour l’équipe elle-même.

Le coaching d’organisation pour accompagner la résolution de difficultés auxquelles est confrontée l’ensemble de l’organisation
C’est une pratique d’accompagnement plus récente, dans laquelle, grâce aux dispositifs spécifiques mis en place par les coachs, sont identifiés les comportements délétères, les solutions et nouveaux modes de coopération à mettre en place à tous les niveaux de l’organisation. Il s’agit là d’opérer une transformation.
Les raisons qui poussent une entreprise à mettre en place un coaching d’organisation peuvent être liées à la démotivation, la démobilisation, l’absentéisme, le désengagement, voire la non-coopération. Quel que soit le niveau auquel il intervient, le postulat du coaching est que l’individu, l’équipe,  l’organisation, disposent des ressources pour agir et résoudre les difficultés rencontrées.

Et le coaching personnel ou life coaching ? Lui aussi peut répondre à une problématique professionnelle individuelle
Toute personne en activité au sein d’une organisation, entrepreneur, professionnel libéral, indépendant etc. peut décider de se faire accompagner par un coach sur une difficulté ou un questionnement dans la sphère de son travail. Le financement est alors personnel, et bénéficie d’un tarif moins élevé que celui du coaching d’entreprise.
Parmi les raisons qui peuvent conduire une personne à s’accorder les bénéfices d’un coaching professionnel, certaines sont similaires à celles de l’entreprise pour l’un de ses collaborateurs. D’autres sont à connotation plus personnelle, comme par exemple :

  • Elaborer et organiser son projet professionnel quel qu’il soit
  • Redonner du sens à son parcours après un burnout, questionner le sens de la mission et les valeurs
  • Repenser et redéfinir sa relation au travail, fonctionner et agir plus en conformité avec ses valeurs et ses aspirations
  • Restaurer sa confiance en vous, reprendre la main
  • Comprendre le sens de sa relation au travail
  • Identifier les mécanismes qui ont présidé au choix de certaines options ou engagements pour reprendre la main
  • Repenser son style de vie et son équilibre ou son rythme, entre activités professionnelles et loisirs

En partage ici : quelques éléments extraits de cette étude de l’ICF sur la « Notoriété du coaching », 2014

A la question : « Pourquoi avez-vous participé à un programme de coaching professionnel et/ou de vie ? », les Français coachés répondent ceci :

  • Améliorer les stratégies de développement et de gestion d’entreprise : 31,1%
  • Développer mes opportunités de carrière : 24,6%
  • Accroître confiance et estime de soi : 27,9%
  • Gérer mon équilibre vie privée / vie professionnelle : 19,7%
  • Optimiser la performance professionnelle des individus d’une équipe : 39,3%
  • Autre : 6,6%

En quoi consiste votre intervention ?

Un coach professionnel intervient – selon son expérience des entreprises, son histoire personnelle, ses motivations – dans telle ou telle situation, ou tel ou tel domaine professionnel, pour lesquels il se sent concerné, expérimenté. Certains coachs développent leur activité plutôt en direction du collectif, d’autres en direction de l’accompagnement individuel. Ou l’un et l’autre.
Pour ma part, si le coaching individuel constitue le plus grand nombre de mes interventions, j’ai une expérience importante de l’accompagnement collectif : équipes, groupes. J’aime accompagner le collectif sur des problématiques relatives à la qualité de la coopération, la communication, la vision de la relation au sein d’un collectif, la vision commune sur un enjeu commun. Reconfigurer les coopérations dans une version plus collaborative, laissant une place plus large à l’initiative individuelle et à des coopérations créatives, faire émerger les prises de conscience sur des valeurs communes, mettre en place un cadre de travail pour y trouver de la liberté d’action…
En individuel, j’aime accompagner à différents endroits de la vie sociale. Mes accompagnements de prédilection vont aux dirigeants, aux entrepreneurs, aux étudiants. Mais je coache aussi des artistes (photographes, auteur-metteur en scène de théâtre, styliste), des agents de la fonction publique, des professeurs des écoles, des mathématiciens. L’un de mes premiers accompagnements m’a été demandé par un sportif, champion de France de saut à la perche, ce qui m’a valu la « chance » d’intervenir en direct sur un plateau-télé pour témoigner sur l’accompagnement des sportifs de haut niveau il y a quelques années 😉
De séance en séance et toujours côte-à-côte, je fais alliance avec mes clients : la relation de coaching est exclusivement centrée sur la personne que j’accompagne et son objectif.

Ma façon de travailler me vient d’une formation exigeante à la fois sur le plan des concepts issus des sciences humaines (voir notice biographique : www.roseline-steinmann.com, et sur celui du cadre posé sur la relation d’accompagnement. La confiance doit s’installer dans un espace relationnel sécurisé et déontologique. Je connais bien le monde des entreprises, j’y ai exercé des fonctions pendant de nombreuses années au cours desquelles j’ai été partie prenante de restructurations majeures. J’ajoute que j’ai moi-même effectué un travail de développement personnel important – psychanalytique – et que ma pratique est supervisée. Lorsque j’accompagne, je sais ce qu’être accompagné signifie, je considère que cela est dû à mes clients.

Le programme de l’accompagnement est à chaque fois construit avec la personne concernée. Cela quel que soit son âge – j’accompagne parfois des collégiens de 12 ans avec lesquels j’ai la même approche : lors de la première rencontre, nous nous mettons d’accord sur la direction de travail, la durée de l’accompagnement, le nombre de séances, et le prix. L’accompagnement peut être très court : par exemple 4 séances sur 1 mois ; ou ponctuel : 1 séance de 2 ou 3 heures sur un sujet bien circonscrit. Ou plus long selon l’objectif à atteindre : par exemple, 8 séances sur 6 mois. Le programme et le prix sont ainsi définis ensemble et à l’avance, avant d’être contractualisés.

Quels sont les bénéfices pour l’entreprise ?

Il y en a un certain nombre !  En voici quelques-uns, en mode inventaire à la Prévert…

Des pratiques managériales plus constructives avec un impact positif sur les équipes
De l’agilité dans les modes de coopération
Des relais qui fonctionnent entre équipes et management
Des périmètres de responsabilité plus clairs, plus définis, plus motivants
Des collaborateurs plus autonomes et plus créatifs
Une efficacité augmentée en plusieurs endroits de l’organisation
Une équipe dans laquelle il y a de la cohésion et du partage d’informations
Une organisation mobilisée à tous les niveaux sur les enjeux de l’entreprise
Des interactions qui fonctionnent mieux dans une entreprise multiculturelle

Et ceux-ci, pas nécessairement envisagés au départ, qui gravitent autour du grand objectif !

Retrouver le sens de son investissement au travail
Prendre la place qui nous revient
Restaurer le plaisir d’agir dans de nouvelles configurations
Augmenter son énergie et sa disponibilité en s’étant émancipé de croyances contre-productives
Avoir repris la main sur son initiative personnelle dans plusieurs aspects de sa vie
Préserver des temps pour soi : de travail, de formation de réflexion, de contemplation…
Être plus satisfait de soi, se sentir fier même, du fait du changement accompli

Pourquoi recommanderiez-vous le centre Khépri Santé ?

A d’autres coachs ou à des thérapeutes qui souhaitent recevoir leurs clients ou leurs patients à Nogent sur Marne, je leur dirai que le centre Khépri Santé est dédié à l’accompagnement des personnes et des groupes, à la santé et la qualité de vie au travail. Il offre un espace de travail chaleureux, professionnel, confidentiel, dans une grande amplitude horaire qui fait la différence avec d’autres espaces de travail partagés.
Les professionnels de l’accompagnement qui interviennent au centre sont également soutenus et accompagnés par l’équipe dirigeante et ses partenaires, dans leurs problématiques de communication et dans les aspects numériques de leur activité qui ne sont pas toujours leur spécialité. Par la proximité possible entre intervenants, le centre apporte aussi des possibilités de coopération, de rencontres et de réflexion partagée. L’adresse est bien desservie : l’accès est direct par le RER E depuis Paris Haussmann-St Lazare, Magenta, Rosa Parks ; l’arrêt de bus est à juste à côté.

A des professionnels des RH ou d’autres fonctions en entreprises, à des particuliers qui chercheraient un lieu d’écoute professionnelle et pluridisciplinaire, je leur dirai que Khépri Santé offre tout cela :
Dès la prise de contact, l’entreprise, le client ou le patient sont écoutés et orientés vers des praticiens en capacité de leur proposer une approche, voire une combinaison d’approches, au plus près de leur besoin. Je les inviterai à se connecter sur le site internet de Khépri Santé qui apporte une information abondante et renouvelée sur les approches proposées, sur les intervenants et leurs prestations, ainsi que des articles de fond sur les sujets et les prestations relatifs à la qualité de vie au travail.

Sources d’information et références :

www.cosmovisions.com
www.sfcoach.org
www.radiocoaching.info
www.coachfederation.fr
www.incoach.fr

Roseline Steinmann est Coach professionnel certifiée, membre de la Société Française de Coaching.

Laisser un commentaire